Chronique: Le Jardin d’Alphonse

Le Jardin d’Alphonse: au Théâtre Michel , jusqu’au 2 septembre. Auteur et Metteur en scène :  Didier Caron

 

Après les obsèques du vieil Alphonse, sa famille et les amis proches se retrouvent autour d’un déjeuner, dans le jardin de la maison familiale. On découvre alors, le père ( c’est à dire, le fils du vieil Alphonse ) et son épouse, leurs trois enfants et le meilleur ami du couple avec sa femme.

Tout semble éloigner les deux frères puisque l’un est, en apparence, un cadre dynamique alors que l’autre est un comédien raté. Sauf que l’ex femme de ce dernier, une blonde allumeuse est devenue la nouvelle femme de l’autre.

Quant à leur soeur, Magali elle est venue avec sa petite amie. Reste le couple d’amis, lui cardiologue plutôt effacé, elle une juive séfarade explosive.

 

Toute vérité n’est pas bonne à dire

Même si les tensions sont latentes, tout va voler en éclats lorsque le père annonce qu’il compte léguer la maison à ses trois enfants et que Magali refuse sa part d’héritage car une question la taraude depuis des années. La réponse inattendue du père fonctionnera comme un détonateur.

A partir de là, chacun se lâche sans complexes. La rivalité des deux frères peut clairement s’exprimer, le vernis des couples s’effrite, la réussite sociale devient un miroir aux alouettes… Bref, tout explose.

 

Une succession de coups de théâtre

On retrouve tous les thèmes de la comédie contemporaine avec ses clichés et ses caricatures. Les coups de théâtre arrivent en cascades, trop d’ailleurs car  » trop de coups de théâtre tuent le coup de théâtre « . Néanmoins, le texte est suffisamment vachard pour faire sourire, et souvent faire rire. Une très bonne interprétation et, en ce qui me concerne, un véritable coup de coeur pour Karina Marimon, drôle et juste dans le rôle de l’épouse juive. Le décor nous transporte vraiment dans un jardin avec un petit muret, en Bretagne.

 

Une comédie sympathique, amusante que vous pouvez découvrir pendant tout l’été et qui vous donnera l’occasion de prendre le frais, dans un jardin, avec un souffle d’air marin.

 

Le Jardin d’Alphonse: au Théâtre Michel , jusqu’au 2 septembre. Auteur et Metteur en scène :  Didier Caron

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *