Chronique: Imagine-toi au Théâtre des Mathurins

“Imagine-toi” au Théâtre des Mathurins jusqu’au 6mai. De et avec Julien Cottereau. Mise en scène d’Erwan Daouphars.

 

Spectacle créé en 2006 au “off ” d’Avignon pour lequel Julien Cottereau a reçu le Molière de la révélation théâtrale en 2007 et le prix SACD en 2008, et qui n’a pas cessé d’évoluer, avec plus de 1300 représentations. Le succès qu’il connaît partout, à l’étranger aussi est, à juste titre, extraordinaire. Passé par une formation de comédien à l’ENSATT, il s’est converti à l’Art du clown à Londres avant de rejoindre le Cirque du Soleil. Le numéro de clown- mime-bruiteur qu’il y crée avec le personnage d’ Eddy, devient le héros d’ Imagine-toi.

Clown sans nez rouge, mime sans masque blanc, bruiteur, conteur même  s’il ne prononce aucune parole articulée, poète, Julien Cottereau, véritable démiurge réalise une performance inclassable.

 

L’Art de faire voir ce qui n’existe pas

 

Cet iconoclaste sonorise en direct la moindre de ses actions, le micro étant son seul accessoire. En effet, sans rien, il crée un incroyable univers où il donne vie à des objets ( déodorant, chewing gum )   parvenant à en retranscrire la texture, des animaux ( le chien mais aussi la balle en mousse ) et nous embarque dans un voyage féérique. S’il a besoin de quelque chose, il l’invente.  Avec son chapeau de Peter Pan, son costume beige qui n’est pas sans évoquer Pierrot, sa gestuelle de Charlot, cet homme-enfant tente de contrer un monstre, un ogre qui le tabasse régulièrement en coulisse.

 

Une empathie pour le public

 

Il fait participer son public, enfants ou adultes, à la création de cet univers. Il le fait avec gentillesse, permettant à ceux qui ne sont plus dans l’enfance, de la retrouver avec émerveillement. Il entraîne ses partenaires de jeu du moment, mais aussi nous, les spectateurs, dans des scénarios délirants. Non seulement, personne ne se sent mal à l’aise sur scène, mais tous entrent dans le jeu sans même s’en rendre compte. Du même coup, il improvise en fonction de ses partenaires d’un soir.

 

Une pépite poétique

 

Dans la grisaille actuelle, Julien Cottereau parvient tout aussi bien à nous faire rire qu’à nous serrer le coeur. Cet artiste, si loin de toutes les productions actuelles réussit à nous faire croire que l’on peut tous, changer la réalité. Il ne se contente pas de nous donner un spectacle, il nous prend par la main mais aussi par le coeur et il ré-imagine tout.

On est tous sous le charme. A la fin, l’enthousiasme du public devient un moment de magie quand  le seul bruit de l’index de votre main droite frappant la paume de la main gauche sert d’applaudissements.

 

 ” Le clown, c’est la ouate qui console de la chute, les genoux en sang, la joie qui pleure, c’est la peine qui meurt de rire … “ J. Cottereau

MOMENT DE GRÂCE !

 

“Imagine-toi” au Théâtre des Mathurins jusqu’au 6mai. De et avec Julien Cottereau. Mise en scène d’Erwan Daouphars.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *